Comment réduire le taux de rebond d'une page ?

Si vous alez lu notre article sur le taux de rebond, vous savez qu'il s'agit d'un indicateur important qui vous permet d'identifier pour n'importe quel page de votre site si elle correspond à l'intention de recherche de l'internaute. Plus explicitement : Est-ce que le visiteur a trouvé l'information qu'il souhaitait en arrivant sur votre site ?

Technique N°1 : Mesurez-vous vraiment correctement le taux de rebond ?

La définition du taux de rebond implique qu'un Internaute repart de votre site sans générer d'interaction après son arrivée. Cette définition est souvent interprétée à tort comme celle d'un Internaute qui ne visite pas de deuxième page. Cependant lorsqu'une page propose simplement une définition, l'internaute n'est pas obligé de visiter tout votre site si la précision de cette page lui a permis de trouver pile la bonne information dès son arrivée. La solution pour mesurer ces problèmes est de forcer le déclenchement d'un évènement dans Google Analytics comme le temps passé sur le page ou le pourcentage de défilement et dans l'idéal un mélange des deux. Vous trouverez notre tutoriel sur la mise en place du script qui va bien dans ce tutoriel javascript d'optimisation de l'analyse du taux de rebond dans analytics.

Exemple de règle précise : Si l'internaute reste plus de 10 secondes sur la page, on envoie un évènement pour annuler le rebond. Si l'internaute fait défiler la page de 80% et est resté plus de 8 secondes, on envoie également l'évènement google analytics.

Code javascript permettant d'affiner le taux de rebond

Technique n°2 : Suivre le parcours des visiteurs

Ici on sera surtout dans la compréhension du pourquoi votre taux de rebond (bounce rate si votre analytics est en anglais) est si élevé. Pour ce faire je vosu invite à utiliser des outils comme hotjar ou yandex metrica. La force de ces outils est de vous permette de suivre facilement le parcours des visiteurs de votre site web. Vous pourrez ainsi facilement identifier les points de frustrations des visiteurs comme les endroients où ils auraient souhaiter cliquer et qui n'étaient pas cliquables. Ces outils sont parfait dès qu'il s'agit d'améliorer l'expérience utilisateur, en particulier sur un site e-commerce.

Technique n°3 : Qu'étaient venus chercher les visiteurs ?

On va ici parler des problèmes de qualification du traffic entrant. Il faut toujours s'intérroger sur l'intention de recherche et/ou de navigation. Par exemple si vous viser en seo ou en adwords une requête à visée éditoriale, il est fort probable que l'affichage d'une fiche produit ne sera pas la réponse adéquate qu'attendaient vos visiteurs en consultant cette page.

Dans ce cas deux solutions : si vous êtes sur adwords, redirigez simplement la requête vers une page plus éditoriale (votre score d'annonce ne s'en retrouvera qu'amélioré) et si vous êtes sur une requête SEO, soit vous changer le contenu de votre page (souvent compliqué dans le cas e-commerce évoqué plus haut) soit vous désoptimiser l'actuelle page de destination pour cette requête tout en optimisant une nouvelle page que vous crérez pour l'occasion. Attention également a bien vérifier que vos meta title n'induisait pas non plus les viviteurs en erreur.

Technique n°4 : Optimiser la webperf pour le taux de rebond

L'optimisation de la webperf (vitesse d'affichage d'une page web) est un vaste sujet. Certains points peuvent cependant être optimisés directement pour le taux de rebond. Ces points sont ceux qui vont faire en sorte d'optimiser un indicateur le FMP pour First Meaningful Paint. C'est à dire le temps que met le navigateur à afficher un contenu qui fait comprendre à l'internaute qu'il est au bon endroit, et tantpis si le reste du contenu de la page charge à postériori (comme les scripts JS etc). Pour optimiser cet indicateur il faut notamment travailler sur les étapes en amont comme la mise en place de cache serveur (varnish par exemple) qui permet d'optimiser le TTFB (Time To First Byte) mais également rendre asynchrone un maximum de ressources tout en intégrant le strict minimum de css directement dans la page pour accèler l'aperçu.

Autres articles sur le sujet
  • Analyse analyse

    Quelles sont les bonnes pratiques de mesure et d'analyse du taux de re...

    Lire